Mai 03

L’APNAIR en 10 points

Qui sommes-nous ?

Le bureau de direction est composé de militaires d’actives ou titulaires d’un contrat de réserve opérationnelle.

Quels sont nos objectifs ?

Promouvoir et préserver les intérêts des personnels dans le domaine de la condition militaire. L’association est un acteur du dialogue supplémentaire auprès des autorités de tutelle, complémentaires à l’existant.

Quels sont les sujets que l’APNAIR pourrait porter ?

Pas de traitement spécifique de cas individuels.

Toutes les problématiques collectives qui entrent dans le périmètre de la condition militaire.

Qui peut adhérer à l’APNAIR ?

Tout le personnel de l’armée de l’air d’active ou titulaire d’un contrat de réserve opérationnelle ainsi que le personnel des autres Armées, Directions ou Services œuvrant au profit de l’Aéronautique ou partageant ses idées d’excellence technique et de dévouement au service de l’Etat.

Mon adhésion sera-t-elle connue / publique ?

Non. Un annuaire des membres de l’association sera réservé aux personnels à jour de cotisation. Cependant, il vous est possible de ne pas être inscrit sur cet annuaire en le signalant simplement sur le bulletin d’adhésion.

Quels sont les interlocuteurs de l’APNAIR ?

De par son statut d’APNM, l’APNAIR a vocation à dialoguer directement avec les hautes autorités du ministère de la Défense ainsi que le HCECM.

Comment adhérer à l’APNAIR ?

Un bulletin d’adhésion est disponible en ligne sur le site apnair.fr.

Une fois renseigné, il suffit de le transmettre à l’adresse du bureau accompagné d’un chèque du montant souhaité.

Il est possible d’adhérer pour l’année 2016 ou pour 2016 et 2017.

A quoi sert ma cotisation ?

Principalement utilisée pour pourvoir aux dépenses de gestion de l’association que nous essayons de réduire au maximum.

L’adhésion annuelle est fixée à 10€ / an soit 0.83€ par mois.

Qu’est-ce que la représentativité ?

En période transitoire, le seuil de représentativité des APNM est fixé à 1% du personnel militaire soit pour l’AA environ 450 personnes mais elle doit aussi être représentative de chaque catégorie de grade  : environ 70 officiers, 230 sous-officiers et 140 militaires du rang.

A la fin de la période transitoire (en 2021), elle sera fixée à environ 5% soit un peu plus de 2250 personnels militaires pour l’Armée de l’Air.

Pourquoi celle-ci est-elle nécessaire ?

Afin que nos demandes soient prises en compte avec le poids nécessaire, il est indispensable que l’APNAIR parle au nom du plus grand nombre.

Plus nous serons nombreux, mieux nous serons écoutés.

Avr 03

APN Air dans le BIP n°277 de mars 2016

Le Bulletin d’information du personnel de l’armée de l’air (BIP) de mars 2016 fait un point de situation sur la rénovation du dispositif de Concertation et parle de la création de l’ APN Air :

« Une Association Professionnelle Nationale de Militaires(APNM) nommée « APNAir » présidée par un aviateur, a déposé ses statuts en février 2016 et se structure actuellement au sein du monde aéronautique militaire. Cette évolution, excluant toujours tout droit syndical, complétera ainsi les possibilités offertes aux aviateurs d’agir sur les enjeux de leur condition : compensations des contraintes liées à l’état militaire, détermination de leur juste place dans la société »

Mar 12

Création de l’APN Air

APNAir

Date de création le17 février 2016.

Suite à la parution de la Loi autorisant les militaires à se constituer en associations professionnelles (Loi 2015-917 du 28 juillet chapitre III, articles 9 à 13), un petit groupe de militaires de l’armée de l’air, membres des CFM, présidents et vice-présidents de catégorie… ont décidé de s’unir et de former l’Association Professionnelle Nationale militaire de l’Armée de l’air : APNAir.

Elle a pour objet de préserver et promouvoir le intérêts des militaires de l’Armée de l’air mais aussi des personnels militaires travaillant au profit du milieu de l’aéronautique et de l’espace en ce qui concerne la condition militaire.

Un bureau permanent sera stationné sur le site de la base aérienne 106 de Bordeaux-Mérignac.

Notre objectif est de convaincre le plus grand nombre d’entre vous, personnel de l’armée de l’air ou du milieu aéronautique en activité, de toutes les catégories, à nous rejoindre, nous exposer vos problématiques sur les groupes de discutions.

Nous travaillerons en étroite collaboration avec les présidents de catégories, les instances de concertations, les associations existantes : Arpètes, …

Notre objectif devenir l’association professionnelle des militaires représentative de l’Armée de l’air pour la condition du militaire.

Mar 12

Les correspondants

Correspondants du personnel officier :

 Sébastien Esteve(officier EA , actuellement PO, membre CFM, CSFM)

Laurent Guignard(officier EA , actuellement membre du CFM)

————————————————————–

Correspondant du personnel sous-officiers :

Bernard Allanic (actuellement membre CFM )

——————————————–

Correspondant des Militaires du rang :

Johanna Benon (actuellement PMDRE, ancien membre CFM et CSFM )

Emmanuelle Limonta (actuellement PMDRE)

————————–

Correspondants du Milieu aéronautique :

Michael Josien (actuellement membre CFM DGA,CSFM),

Cindy JOUAN (SIMMAD),

AUROY (ALAT école militaire, ancien membre CFMT et CSFM)

Mar 12

Le bureau de l’APNAir

Bureau Exécutif – 15 Personnes

Président : Lionel HILLAIREAU (officier rang, ancien PSO puis CPSO auprès du CEMAA, actuellement membre CFM, CSFM, groupe de liaison auprès du ministre et Vice PO)

1er Vice président et délégué condition militaire : Philippe GLIMOIS (Ancien PSO, actuellement membre CFM, CSFM, secrétaire élu du GL au près du ministre, membre conseil administration de l’ EPFP)

2ème Vice président : Jean-Philippe ROLLET (officier sous contrat PN, actuellement membre CFM et CSFM)

3ème Vice président et délégué réserve : Jacky GARREAU (réserviste, ancien PSO et conseiller sous-officier auprès du DRHAA)

Secrétaire général et adjoint : Jean-Marc ARGENTA (ancien membre CFM et CSFM, actuellement Vice PSO)               CLC BENON (ancienne membre CFM et CSFM, actuellement PMDRE)

Trésorier général et adjoint : Mélanie DEJEAN (actuellement membre CFM et CSFM) –

Chargé de communication et adjoint : Sylvie ZWINGELSTEIN (ancienne PSO, actuellement membre CFM et CSFM)

Vos Correspondants :

Personnels officiers : Sébastien ESTEVE (officier EA  PN, actuellement PO, membre CFM, CSFM) –                 Laurent GUIGNARD (officier EA PN, actuellement membre du CFM)

Sous officiers : Fabien LEBOEUF (actuellement membre CFM, CSFM et groupe de liaison auprès du ministre)

Militaires du rang : Anthony LEROY (actuellement membre CFM, CSFM et groupe de liaison auprès du ministre)

Milieu aéronautique : Michael JOSIEN (actuellement membre CFM DGA,CSFM), en charge du pilotage de l’équipe intégrée AN-ALAT-DGA, Cindy JOUAN (SIMMAD), AUROY (ALAT BA 107, membre CFMT et CSFM)

Mar 12

Les statuts de l’APNAir

Article 1 – Préambule

L’APNAIR est créée selon les valeurs fondamentales de ses membres fondateurs :

cohésion          compétence          état d’esprit

Article 1 -1 Création
Il est créé entre les adhérents aux présents statuts une association professionnelle nationale de militaires, apolitique et laïque régie par la loi du 1er juillet 1901 et par le code de la défense (art. L4126-1 et suivants), ayant pour dénomination : APNAIR.

Article 1-2 – Cadre juridique
L’association s’inscrit pleinement dans le cadre juridique de la loi 2015-917 du 28/07/2015 modifiant le code de la défense.
L’association, par ses statuts ou son règlement intérieur, s’adaptera aux nouvelles normes réglementaires, prises en application de cette loi.

Article 1-3 – Membres fondateurs
Les membres qui ont fondé l’association ont le titre, purement honorifique, de membres fondateurs. Ce titre ne les dispense nullement des conditions normales d’adhésion à l’association et des conditions de renouvellement de cette adhésion.

Article 2 – Objet
Préserver et promouvoir les intérêts des militaires de l’armée de l’air et des personnels militaires travaillant au profit du milieu de l’aéronautique et de l’espace en ce qui concerne la condition militaire.
– Cet objet recouvre la défense des intérêts professionnels, matériels et moraux, collectifs et individuels des membres des forces armées et formation rattachées, suivant la jurisprudence de la Cour Européenne des Droits de l’Homme.

– La condition militaire s’entend notamment des aspects statutaires, économiques, indemnitaires, sociaux et culturels susceptibles d’avoir une influence sur l’attractivité de la profession et des parcours professionnels, le moral et les conditions de vie des militaires et de leurs ayants droit, la situation et l’environnement professionnels des militaires, le soutien aux malades, aux blessés et aux familles, ainsi que les conditions de départ des armées et d’emploi après l’exercice du métier militaire

En savoir plus »

Fév 23

APN Air pourquoi ? pour qui ?

Pourquoi ?

 l’APN Air s’engage à préserver et promouvoir les intérêts des aviateurs et des personnels militaires travaillant au profit du milieu de l’aéronautique et de l’espace en ce qui concerne la condition militaire.

3 PRINCIPES FONDAMENTAUX : COHESION – COMPETENCES – ETAT D’ESPRIT

En savoir plus »

Page 2 sur 212